Don Giovanni (Zerlina)     

Teatro dell’Opera di Roma

  • Par Sara Feliciello pour https://ierioggidomaniopera.com« La dernière conquête de Don Giovanni est une jeune épouse, Zerlina. Marianne Croux réussit parfaitement à en faire la véritable âme de ce personnage, qui à première vue peut sembler innocent mais qui en réalité ne l’est pas. Une démonstration de ceci s’ajoute son timbre chaleureux qui donne l’idée d’un caractère très sensuel ».
  • Par Pierachille Dolfini pour http://www.pierachilledolfini.it  « Sommet émotionnel avec la Sérénade ciselée par Arduini et le mignon Vedrai de Marianne Croux forcée de chanter à quatre pattes « il Batti batti o bel Masetto » »
  • Par Michelangelo Pecoraro pour http://www.operaclick.com « Zerlina de Marianne Croux montre un physique Juno qui s’adapte sans aucun doute parfaitement au personnage et chante correctement, avec un phrasé brillant et un bon contrôle des couleurs »
  •  Par Fabio Larovere pour https://www.connessiallopera.it   « Marianne Croux est aussi très bonne sous les traits de Zerlina. Le timbre est plein et corsé »
  • Par Mauro Mariani pour https://www.operaactual.com « La Zerlina de Marianne Croux et le commandant d’ Antonio Di Matteo sont convaincants«